Un mois d’Europe

Un mois pour visiter plein de gens et de trucs en Europe



Plus de 115 photos en ligne!
 




Le premier pas…?
8 novembre

La carte d’embarquement

Fini les billets à copie carbone rouge de jadis, à présent, le sésame pour voyager est un code-barre qu’on reçoit dans l’intimité et la confidentialité domestique qu’on ne retrouvera pas dans un grand hall d’aéroport…
Bin oui, elle est en rosbif. Essayez un peu de faire sortir un truc en Français du site web d'Air Canada, fiers agents de la politique de Lord Durham!

润之 aurait dit: «Le premier pas d’un grand voyage est celui qu’on fait en sortant du lit le jour du départ».

Je ne suis pas d’accord. Il peut se faire la veille; notamment en se procurant sa carte d’embarquement dans la confidentialité intime et douilette de la maison, plutôt que dans un tohu-bohuant grand hall d’aéroport parmi les foules voyageuses et enfileresques.

Contre toute attente, il restait des fenêtres… J’en ai pris une le plus au fond de l’avion; comme ça, si en arrivant sur l’Irlande il fait beau (ha!), je pourrai prendre des photos pour passer le temps…

Bienvenue à ce qui se veut la chronique de mon voyage en Europe. Plus de 30 ans que je n’avais pas voyagé en Europe à mon goût, sans contraintes.

Et bien, émergeant d’un épisode de travail particulièrement intense, dans une période où je n’ai guère d’obligations notables, je vais pouvoir aller explorer ce que je n’ai pas encore pu voir, mais surtout pour voir les amis que je me suis fait durant les années où j’ai fréquenté le groupe USENET Fr.Misc.Transport.Rail («FMTR» pour les dames) sans jamais pouvoir assister aux bouffes, hormis les bouffes «outre-flaque» dont celle à Nouille-Orque, qui a été particulièrement mémorable lors de la venue en ces terres des protagonistes de cette chronique…

Donc c’est la veille du départ, la valise est pratiquement bouclée, bien en deça de la charge fatidique du supplément de bagages. Ouf!

Bref, tout …  —  Lire la suite…

Enfin à l'aéroport...?
9 novembre

Ouf!

La valise est juste en dessous du 22.5 kg qui occasionnerait un supplément de bagages... Google Maps

Encore un bel endroit-arnaque où on vent la m

Encore un bel endroit-arnaque où on vent la même merde que dans les magasins, mais sans les taxes, mais avec un prix gonflé que la clientèle captive de l’aéroport n’a pas le choix d'acheter. Google Maps

Parcours inhabituel... Métro, train de banlieue et autobus...

Je m'enregistre à un kiosque, et un robot avaliseur avale ma valise sans rien dire.

Puis je passe la sécurité. Entre l'entrée dans l'aéroport et la sécurité passée, il ne s'est écoulé même pas 30 minutes.

Et là, je déambule dans un horrible centre commercial plein de trucs francs de droit aussi chers qu'ailleurs.

Ça veut dire que ces magasins encaissent un max de cash (au minimum 15%, beaucoup plus pour les trucs soumis à l'accise...

Bon, bin j'attends mon vol.

La suite …  —  Lire la suite…

Le VOL, et première journée en doulce France?
10 novembre

L’embarquement du vol AC870 pour Paris (CDG)

L’embarquement du vol AC870 pour Paris (CDG) est en cours. Veuillez vous rendre à la porte d’embarquement A51 et monter à bord avec votre zone. Nous avons hâte de vous accueillir à bord!

Montréal au décollage

Lever de soleil au large de l'Irelande

Tout le ciel est embrasé par le soleil de l'aurore, juste au large de l'Irlande.

La Manche constellée de crottes de nuages...

Éoliennes sur les nuages à Mareuil sur Ourcq
TGV en rade

Je me mets en ligne à la porte, préférant rester debout à la tête plutôt que de m'asseoir, après tout, je serai assis pour les 7 prochaines heures…

Puis je reçois sur le beffroi de mon téléphone l'épistole suivante de la part de la compagnie aérienne:

L’embarquement du vol AC870 pour Paris (CDG) est en cours. Veuillez vous rendre à la porte d’embarquement A51 et monter à bord avec votre zone. Nous avons hâte de vous accueillir à bord!

L’heure approche et je suis bientôt dans l’avion. Je gagne mon siège, puis attend le décollage.

Nous nous envolons dans le ciel d'encre, et avons tôt fait de dépasser les nuages.

Film, repas, fin du film puis tentative de dodo. Près de 24 heures plus tard, je suis encore debout, ayant peut-être dormi 1 minute au total...

Puis le soleil se lève au large de l'Irlande. Mer de nuages colorée en rose par le soleil levant.

Nous commençons notre descente. Après l'Irlande, le pays de Galles et l’Angleterre, puis la Manche et la Normandie.

Nous dépassons Paris car nous arriverons par l'est. En tournant, à Mareil sur Ourq, des éloliennes percent les nuages…

Puis à l’atterrissage, un TGV est en rade, juste au sud…

Le reste de la journée est passée à rallier Poissy, se taper une bouffe puis enfin on va se bidonner un peu à la …  —  Lire la suite…

Virée dans le Vexin?
11 novembre

rue Maurice Courtan

Au matin, je vais me promener dans la forêt de St-Germain, à peine à 300m de chez Alexis.

La banlieue n'a pas du tout la même allure que chez-nous; plus spécifiquement, on y trouve du transport qui a de l'allure.

Une fois de retour, nous partons en virée dans le Vexin. 

Nous nous rendons jusqu'à Mantes-la-Jolie, où nous pouvons admirer la collégiale Notre-Dame et la tour Saint Maclou.

Ensuite, nous montons sur le plateau du Vexin pour rentrer; je ne m'étais jamais promené comme ça en auto, dans la campagne …  —  Lire la suite…

La tournée parisienne de tramways?
12 novembre

Consulter la carte de la balade.

Le plus beau tour de métro du monde!

Le tunnel de la ligne 14

Station Porte de Clichy

Station Porte de Clichy

Je rencontre Bernard qui m'a proposé de visiter les nouveaux tramways à et autour de Paris.

Je prends le RER-A, puis arrivé à Charles-de-Gaulle_Étoile, je craque devant la perspective de faire le plus beau tour de métro du monde.

Je descend donc et prend la ligne 6 tout en filmant entre Passy et Bir-Hakeim. Puis je continue jusqu'à Place d'Italie, où je prends la ligne 5 jusqu'à Gare du Nord. Là, je prend le RER-B pour Châtelet, où je rencontre Bernard. 

On prend ensuite la ligne 14 jusquy'à Porte de Clichy où on prend ensuite le T3b jusqu'à Porte de Vincennes. Après avoir bouffé dans les parages, on continue sur le T3a jusqu’à Porte de Versailles où on change pour le T2 qu’on prend jusqu’à Victor Bash, puis ensuite un autobus jusqu’à Quatre Routes à Asnières où le T1 prend le relais jusqu’au Marché de Saint-Denis où on change pour le tram sur pneus T5 jusqu'à Sarcelles.

À Sarcelles, on prend le RER-D un arrêt plus loin, à Pierrefitte Stains où on prend le T11 jusqu'à Villetaneuse Université pour prendre le T8 jusqu’à Saint-Denis-Porte-de-Paris.

Comme c’est dans les parages où habite Bernard et que le jour tombe, nous nous séparons là, et je continue jusqu’à Saint-Lazare sur la ligne de métro 13, puis ensuite le train de banlieue de St-Lazare jusqu’à la maison.

Mes observations: la ligne 14 est bien différente; les accès sont ouverts et dégagés, ce qui est certainement un changement du reste du réseau de métro. Ensuite, je n’avais jamais réalisé combien Paris était accidentée, particulièrement entre la Villette et la porte de Versailles.

(Suite à des problèmes techniques, je n'ai pas pu prendre de photos à mon goût, mais ce n'est que partie …  —  Lire la suite…

Dimanche?
13 novembre

Consulter la carte de la balade.

Le matin a été passé à déambuler dans Paris, puis l'après-midi, nous avons visité le tram T13 puis le tram sur pneus …  —  Lire la suite…

Lundi?
14 novembre

Consulter la carte de la balade.

En arrivant à Saint-Lazare, je sors côté Cour de Rome, car je dois filer à l'Élysée...

Dans le quartier autour, rien d'extraordinaire, juste l'Élysée, quelques embassades et plein, plein, plein de flics avec des pétoires kommak.

Faut croire que Maqueron-le-bien-aimé aime s'entourer de gens d’armes...

Je rencontre éventuellement Bernard qui  m’amène au temps des cerises, un restaurant coopératif sur la Butte-aux-Cailles, qui est vraiment excellent.

Puis on met le cap sur le T9 pour aller à Orly, puis ensuite on prend un autobus jusqu’à l’aéroport proprement dit où on rentrera par le T7.

Deux lignes très différentes, mais très intéressantes quand-même.

En sortant du Métro, j'ai pu confirmer un souvenir fugace (qui fera l'objet d'un article séparé).

Puis on se sépare après avoir pris une bière chez Le Trappiste, au Châtelet.

Je déambule ensuite un peu dans le quartier avant de …  —  Lire la suite…

L'extrémité est de la station Pont-au-Change (Châtelet) de la ligne 7?
14 novembre

Depuis mon premier passage à Paris, il y a 40 ans, j’ai conservé un souvenir fugace d’une station de Métro dont une partie était dans un tunnel beaucoup plus vieux que le Métro lui-même.

Bernard me confirme que ce n’est bel et bien pas un effet de mon imagination; la portion est de la station Pont-au-Change (maintenant Châtelet) de la ligne 7 se trouve sous le pont Notre-Dame et qui a été réutilisée par le Métro.

On remarque que la station comporte deux voûtes différentes; une comme à l'habitude, et une autre, beaucoup plus haute. Tellement haute qu’une passerelle y est tout simplement aménagée pour permettre aux gens de sortir. L'avantage, c'est que la passerelle donne une très bonne vue sur la …  —  Lire la suite…

Mardi, musée d’Orsay?
15 novembre

Consulter wikipédia

C’est beaucoup trop.

J’ai pris en tout près de 300 photos au musée seulement.

Après y avoir rapidement réfléchi, j’ai utilisé ce très vieux truc... Mais il fait le boulot:

…  —  Lire la suite…

Déambulations mercredisiennes?
16 novembre

Le matin, je suis allé voir 2 lignes de tram que nous n’avions pas encore couvertes, le T4 entre Bondy, Aulnay-sous-Bois et Montfermeil.

Deux lignes assez étranges, parce que bien contrastées. Entre Bondy et Aulnay-sous-Bois, c'est sur une ancienne ligne de chemin de fer qu'on roule, mais une ligne de chemin-de-fer qui avait été convertie depuis une ligne de tramway... Donc, on peut dire qu'elle est revenue à son état initial...

Mieux encore, comme c'est une ligne Estoise, elle roule du même côté que le côté habituel des tramways.

Et la ligne qui va de Gargan à Montfermeil, quant à elle, est totalement «tramway». La ligne sinue, et grimpe sérieusement, au point où c’en est assez pittoresque.

Ensuite, à Aulnay-sous-Bois, on pousse jusqu'au Bourget, histoire de faire le tramway T11 au complet, jusqu'à Épinay-sur-Seine. 

Encore une ligne différente: elle roule comme les trains, c'est à dire à l'envers, et elle n'a que 6 stations, mais ça y roule très vite.

À Épinay, je prends le RER-C, qui roule toujours aussi lentement... Je descend à Saint-Ouen, puis prends la ligne 14 jusqu'à Porte de Clichy.

De là, je déambule jusqu'à la place de la République où la pluie est devenue assez gênante pour rentrer.

Là, j'ai l'occasion de prendre en photo un compartiment de voiture où on assit carrément 6 personnes de front!

J'en ai vu des trucs pour rentrer un max de monde, mais là, 6 places de front, c'est pas mal épique!

Mais là, on parle, on parle, mais vous voulez voir les photos.

Même formule qu'hier, voici les photos en …  —  Lire la suite…

Truc ferroviaire?
17 novembre

Un truc intéressant pour voir le détail de mes pérégrinations est ce soir web avec une carte ferroviaire de la France:

…  —  Lire la suite…

Si c’est jeudi, ça doit être Strasbourg?
17 novembre

Inauguration de mon Eurailpass en grand: visite à Strasbourg, pour voir la cathédrale, les tramways, bouffer une flammekueche et aller en Allemagne.

Les trains ont été à l'heure, et j'ai eu des places sens de la marche avec pleine fenêtre, donc rien à redire.

Je touche du bois pour que mes voyages subséquents soient de même...

Arrivé à Strasbourg, je prend le tram pour la cathédrale; j’arrive à me faufiler in extremis pour la séance de l’horloge astronomique (vidéo ici).

Je visite ensuite la cathédrale, puis prend le tram pour le Rhin, histoire de traverser en Allemagne.

Je me rend jusqu’au milieu du pont, en assumant que la frontière est au milieu du pont, parce qu'il n’y a pas la moindre marque sur le pont…

Puis je rentre vers la gare non sans descendre, le temps de prendre quelques photos des trams.

Le retour en train est sans histoire. Le seul truc est que j’ai loupé la TGV001 pot-de-fleur (j’étais pas au courant), surtout que la lumière était absolument parfaite à ce moment.

Arrivé à Paris, je déambule plusieurs kilomètres, et je suis extrêmement satisfait de la performance en basse-lumière de mon appareil, les photos de nuit sont très bonnes.

Voyez vous-même les photos... (Note, j'ai pas eu le temps de les trier, alors j’ai mis toutes les …  —  Lire la suite…

Vendredi: Beauvais, la plus belle église de France?
18 novembre

Consulter la carte de la balade.

J'arrive assez-tôt à Paris pour marcher un peu, puis l'heure de mon train approchant, je prends le métro.

Le voyage est sans histoire, mais très lent; le train passe sur une petite ligne très sinueuse...

Le séjour à Beauvais est sous un temps étrange: ensoleillé, mais avec de la pluie.

La cathédrale est très belle; elle est très haute, mais toute petite en même temps. Et elle a été endommagée pendant la guerre et a donc du être renforcée.

Le retour se fait pas la même ligne; arrivé à Paris, je vais marcher depuis le Luxembourg jusqu'à la gare Montparnasse, d'où je prend un train pour Saint-Cyr et le tramway jusqu'à Saint-Nom-La-Brétèche, d'où je prends un train pour La Défense, où je rentre par le RER.

C'est dommage qu’il faisait noir sur la ligne de St-Nom car elle promet d’être assez panoramique; faudra que je le refasse en plein jour…

Toutes les photos sont …  —  Lire la suite…

Bordeaux?
19 novembre

Consulter la carte de la balade.

Je n'étais jamais allé à Bordeaux auparavant.

Je pars de bon matin, suffisamment pour pouvoir croquer la tour Eiffel à l'aube depuis le Trocadéro.

Je croyais que ce serait mort, mais non! Ça grouillait déjà de touristes!

Je vais ensuire à la gare Montparnasse pour prendre mon train. Joie: j'ai une place qui ne recule pas.

À Bordeaux, je vois tout d'abord les tramways, dont la signalétique est conne à chier (et les girouettes sont grossièrement défraîchies), puis la basilique St-Michel, et la cathédrale St-André.

Le voyage de retour, lui, est moins réussi. Tout d'abord, j'ai un siège de reculons et je déteste reculer. Je vais me placer dans des sièges libres; je changerai à Angoulème et là il fera noir de toutes façons.

Ensuite, on passe par Libourne, puis on continue sur la ligne classique jusqu'à Angoulême.

À Angoulême, le TGV se remplit presque complètement.

Nous arrivons à l'heure à Paris.

Je marche depuis la gare Montparnasse jusqu'à place St-Michel et là je rentre.

Comme d'habitude, les photos sont …  —  Lire la suite…

Promenade lutético-dominicale?
20 novembre

Consulter la carte de la balade.

Je pars de la maison sans autre but précis de regarder pour un sac de voyage pour charrier mes oripeaux, car je pars pour une semaine (je ne trouverai rien vraiment à mon goût, donc je vais tout tasser dans un sac).

Je n'amène pas ma caméra. Mais finalement je prendrai quelques photos avec mon téléphone...

Je prends l'autobus pour aller à Saint-Germain-en-Laye, où je ramasse des croissants pour bouffer, et ensuite je prend le tramway pour St-Nom-la-Brétèche, histoire de refaire la ligne, mais de jour.

C’est vraiment une ligne très pittoresque…

Puis, dans les environs de Saint-Cloud, on a vraiment une belle vue de Paris, au loin (voir film). 

Puis, en passant à Puteaux, on fait la course avec le tramway, qui perd (voir film).

Je descend à la Défense, constate que le CNIT a été changé en centre d’achats… Quelle déchéance pour ce monument à la technique!

Après avoir regardé dans les magasins, sans grand succès, je me demande quoi faire...

Ah tiens, après les films pris du train, plus tôt, je décide d’en faire un depuis le métro. Je vais donc sur la ligne 2 pour filmer la partie en aérien.

Malheureusement, au beau milieu, je prend une crampe au bras, à force de tenir le téléphone contre la vitre, et je dois faire le film en deux morceaux, et je n'ai pas ce qu’il faut pour les recoller. Donc ça donne ça: partie 1 et partie 2.

Je descend ensuite place du Colonel Fabien; je cherche une pissotière, et les trois que j’ai trouvé ne marchent pas. Grâce à l’égalité des sexes, ça prend une grosse bécosse cybernétique parce que les femmes ne peuvent pas pisser debout, et les grosses bécosses cybernétiques, ça marche pas tout le temps, contrairement à un bon vieux pissoir.

Bref, mes crapahutages en quête de pisse m’ont amené au parc des Buttes Chaumont, où je peux pisser dans un bosquet.

Tiens, je vais prendre la fonction de panoramique du téléphone pour en faire un dans le péristyle.

Nan. Le péristyle est fermé. Puis il commence à pleuvoir. Je mets le cap sur Botzaris et décide de photographier la partie la plus bizzare du Métro: la boucle de la ligne 7 bis, puis la navette 3 bis entre Place des Fêtes et Gambetta, puis, tant qu’à être à Gambetta, l’ancienne station Martin Nadaud.

Ensuite, bof, je prend le métro et sors près de la raffinierie de pétrole Georges Pompignol, me laisse séduire par du libanais (la taboulé était très bonne) puis avisant des magasins aux Halles, recommence à chercher un sac.

Je trouve pas, alors je décide d’aller aux galeries Lafayette.

Je prend le RER pour Auber, puis constate que les galeries Lafayette sont connectées directement au Métro par un escalier mécanique qui fait tapis roulant à ses heures (voir film). Extrêmement bizzare.

En montant à l'étage où je veux aller, je vois qu’une terrasse est annoncée; j’y fais donc (on y monte par le rayon des valises).

C’est vraiment beau; la vue est superbe, et à cette heure, la lumière est très intéressante. 

Puis je redescend, regarde les sacs (haha. Non, je paye pas 150€ pour charrier des bobettes).

Je me promène encore un peu, à pied et en Métro et je rentre pour vous montrer mes photos.

Voilà.

Les photos, en …  —  Lire la suite…

Saint-Malo beau port de mer?
21 novembre

Consulter la carte de la balade.

Le 21 novembre, je vais rejoindre ma tante et mon oncle 1ui habitent la Bretagne, à Saint-Malo beau port de mer...

On va manger des galettes puis on se promène sur les ramparts par grand vent, puis on prend la route vers leur village, Saint-Jacut-de-la-Mer.

Lien vers les …  —  Lire la suite…

Bretagne?
22 novembre

Consulter la carte de la balade.

J'ai passé la journée à Saint-Jacut-de-la-Mer avec ma tante et mon oncle.

Nous nous sommes promenés autour du village.

Lien vers les …  —  Lire la suite…

Dinan et Rennes?
23 novembre

Consulter la carte de la balade.

Au matin, nous prenons la route pour Rennes, en passant par Dinan.

Puis nous visitons Rennes, avant que je prenne le train pour Nantes.

Lien vers les …  —  Lire la suite…

Virées nantaises?
24 novembre

Consulter la carte de la balade.

Aujourd’hui: virées nantaises!

On a pris le train tout d’abord vers le Croisic, où nous avons marché autour de la ville, puis sommes revenus à Nantes pour la bouffe.

Après la bouffe, on a mis le cap pour Saint-Gilles-Croix-de-Vie, où nous avons marché sur la plage, et vu des acrobates faire une espèce de surf hydroglisseur à vent.

Ensuite, nous sommes allés à Pornic, mais juste pour dire, le train repartant 10 minutes après son arrivée…

Lien vers les …  —  Lire la suite…

Visite de Nantes?
25 novembre

Consulter la carte de la balade.

Aujourd’hui, visite de Nantes.

On met d’abord le cap sur la ligne d’autobus électrique à biberonnage, puis ensuite sur l'île de Nantes où on trouve des entreprises artistiques.

Puis on prend le «navibus» pour la terre ferme où on dîne dans une micro-brasserie qui a bien de l’allure.

Ensuite, c’est encore le «navibus» pour Trentemoult, sur la rive sud de la Loire, qui est un ancien village de pêcheurs récupéré par les riches pour faire un endroit à la mode.

Ensuite, virée en tramway pour voir passer le tram-train, puis retour au centre-ville où, après avoir vu les œuvres d’art dans le Jardin des Plantes, on a déambulé dans le centre-ville et visité le passage Pommeraye.

Lien vers les …  —  Lire la suite…

Nantes?
25 novembre

Rassurez vous, tout va bien.

J'ai passé vendredi à visiter Nantes avec deux excellents guides indigènes qui m'ont fait découvrir plein de trucs que je n'aurai jamais découvert par moi même, et que je partagerai dès que j'en aurai le temps.

En attendant, je vais retourner à Paris via Chambéry (parce que Strasbourg, j'ai déjà donné), puis repartirai pour Marseille au cours de la …  —  Lire la suite…

De Nantes à Lyon?
26 novembre

Consulter la carte de la balade.

On se lève de bon matin: le train pour Lyon est à 6h30!

On roule dans le noir pour pratiquement deux heures, puis le jour se lève sur un brouillard plutôt épais qui rend le paysage plus fantômatique qu’il ne l’est vraiment.

Puis on essuie 30 minutes de retard à Saint-Pierre-des-Corps à cause de la signalisation.

On arrive à Lyon Perrache 10 minutes de retard.

J’ai toujours voulu prendre le train à Lyon Saint-Paul, dont acte: nous allons jusqu’à Sain-Bel et en revenons.

On marche un peu ensuite, on soupe, et on va se coucher.

Demain, on découvrira Confluence et accessoirement, les tramways de Lyon avant de rentrer à Paris.

Les photos sont disponibles juste ici.

Bon …  —  Lire la suite…

Lyon?
27 novembre

Consulter la carte de la balade.

Pour commencer, petit voyage inopiné à Saint-Chamond.

On part de Perrache et on revient à Part-Dieu.

De là, on se promène un peu en tramway, où on arrive à Confluence, où on peut avoir un pied dans la Saône et un autre dans le Rhône.

Puis je retourne à Paris en TGV.

Les photos sont disponibles …  —  Lire la suite…

Marseille?
29 novembre

Pas mal toute la journée a été consacré au voyage vers Marseille...

Malgré des annonces alarmistes faisant état de retard sur le RER pour se rendre à la gare de Lyon, le voyage a été sans encombres.

C'est sur le TGV que ça s'est gâté. Malgré un siège presque parfait dans le sens de la marche, on tombe en carafe dans les parages de Château Chinon/Autun/Beaune.

Plus de courant. Et sans courant, un TGV, ça vaut pas cher...

Tout ça nous a donné 35 minutes de retard dont on n'a pu que rogner une minuscule toute petite minutette à Marseille...

Puis c'est l'arrivée dans la cité phocéenne. Le port. La Méditerranée. La Bonne Mère.

Bref, Marseille dans sa splendeur.

Comme d'habitude, les photos suivront plus …  —  Lire la suite…

Bonne Mère!?
30 novembre

Consulter la carte de la balade.

Marseille du parvis de la gare

Vue de Marseille depuis le parvis de la gare St-Charles, à l’aube.

Je suis arrivé à Marseille mardi, et mercredi, nous avons exploré les beaux coins...

Tout d’abord, nous avons fait la Côte Bleue, au sud-ouest de Marseille.

Nous avons pris le train à l’aube vers Martigues. La ligne est simplement impressionnante, avec ses viaducs longeant la montagne, offrant des vues incroyable sur la mer.

De retour à Marseille, nous sommes allés au Vieux Port, où nous avons visité notamment le Musée des Civilisations d’Europe et de Méditérranée ainsi que le fort St-Jean. Puis après avoir pris le traversier d’un bord à l’autre du Vieux Port, nous avons visité l’abbaye St-Victor et ses impressionantes cryptes.

On se couche tôt, car demain on fait le parc des Calanques...

Lien vers les photos en …  —  Lire la suite…

L’aube à Marseille?
2 décembre

Bien qu’il pleuve, le lever du soleil est aguichant à …  —  Lire la suite…

Fin de la page.